HEROS_%281%29.html
 

Nous, les héros

photos de Danielle Pierre

THEATRES.html

Quelque part,

au centre

de l'Europe,

les acteurs sortent

de scène.

La représentation était-elle

bien

ou pas ?

Les avis divergent,

de l'acoustique de la salle

à l'exiguïté

de la loge,

du jeu

des acteurs

à l'accueil

du public.

On ne se plaint pas,

on s'interroge ; on ne veut pas être méchant, on discute.

Le talent accompli

peut-il

côtoyer l'approximation du geste

ou le détournement involontaire

du sens ? Joséphine

est-elle

une actrice comique ? N'est-elle pas plutôt

risible ? Ne faut-il pas changer

le costume

de Karl ?

Un cri sans art suffit-il ?

Il est temps

de parler sérieusement, dit la Mère,

le chef de troupe.

Mais pas

ce soir.

Ce soir,

nous

n'avons pas

le temps.

Ce soir,

en coulisses, nous fêtons

les fiançailles, justement

de Joséphine,

la fille aînée,

le rôle secondaire, avec Raban,

le jeune premier

qui joue

les héros

et les nobles chevaliers.

Et,

tandis que la noce

se prépare

et que

la guerre va peut-être éclater, Madame Tschissik,

que Raban aime

en secret,

fait supporter

à tous

ses caprices

de reine

et de tragédienne ; on supporte aussi

Monsieur Tschissik,

le mari

de Madame, précisément engagé

pour cela, l'acteur qui

en son temps connut

la gloire et qui aujourd'hui joue

les utilités.

On entend

à peine

le grand-père paternel

et la fille cadette, Eduardowa,

qui danse

sur une chanson

triste,

tout

comme

on entend peu Mademoiselle, l'intendante

qui aide,

range,

lave,

nettoie,

mais qui pourrait remplacer n'importe qui au pied levé. Quant à Karl,

le fils,

dès que

les fiançailles seront

réglées,

c'est sûr,

il partira ;

et Max ?

Il est libre,

Max. Libre

de tout lien,

de toute contrainte,

de tout sentiment,

si libre que

son choix

est aussi immense

que sa solitude. Quelque part, au centre

de l'Europe,

les acteurs sortent

de scène.

Ce même soir, dans

les coulisses,

la noce

chez les comédiens

se prépare

et la guerre peut-être

va éclater.

HEROS_%281%29.html